Accueil d'auteur-Marie Détrée

Les 2 et 3 juin, Marie Détrée a rencontré 4 classes : Chamalières et Roche en Régnier - Saint-Etienne-Lardeyrol et Saint-Vincent.

 

Diplômée de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, Marie Détrée Hourrière est nommée en 2010 peintre officiel de la Marine (POM). Ainsi elle est autorisée à découvrir tous les bâtiments de la Marine nationale qui l’emmènent sur toutes les mers du globe, et ce depuis quelques années.

 

Marie est peintre depuis longtemps. C’est après une rencontre à Montreuil avec Olivier Douzou, directeur des éditions du Rouergue qu’une idée d’album jeunesse est née. Ses dessins au feutre ont fait leur effet, le côté original intéressait l’éditeur il ne restait plus qu’à.

 

L’invention des dimanches a vu le jour en avril, il est le fruit d’une belle collaboration, le texte riche de Gwénaëlle Abolivier ne pouvait que plaire à Marie. Les deux amies ont du se régaler.

 

Mon petit doigt m’a dit que plein d’autres projets sont en préparation.

 

Les rencontres avec les élèves ont été riches et passionnantes. Marie a pu montrer grâce aux tableaux numériques installés dans chaque classe le quotidien des marins. Elle travaille à rendre le plus fidèlement possible la vie à bord des bâtiments de la Marine Nationale. Et ce n’est pas rien que de peindre et dessiner lorsque rien n’est stable et qu’on a le mal de mer.

Marie a passé 119 heures et douze minutes (même les minutes comptent) à bord du sous-marin Le Terrible. Le sous-marin est aveugle, Marie a peint les tuyauteries, les écrans, les enchevêtrements de fils et de câbles, les salles des machines.

Elle est montée à bord des bâtiments aux noms évocateurs Le Mistral, La Perle, Le Triomphant, l’Aquitaine… La dernière mission de Marie Détrée Hourrière s’est déroulée en Terre Adélie sur la base de Dumont d'Urville en janvier 2022, à bord de l’Astrolabe, l'unique brise-glace de la Marine nationale, mis à disposition de l'Institut polaire français Paul-Emile Victor et des Terres Australes et Antarctiques Françaises, les TAAF.

 

Après les discussions, la technique. Marie a proposé à chaque élève de travailler sur une longue feuille au format panoramique qui dépassait largement leurs petits bureaux. Ils ont tracé la ligne d’horizon, réfléchit à la perspective en dessinant tantôt devant, tantôt derrière cette ligne, des icebergs, des rochers, un ponton.... Il ont rendu le mouvement de l’eau, les vagues, la mer, le ciel, les nuages, tout cela avec de simples feutres. Pas de coloriage mais des lignes patiemment tracées sur le papier. Le résultat était bluffant. Une fois terminé et plié en accordéon le travail de chacun deviendra un joli Leporello.

 

 

 

 Il s’agit d’une action organisée par le réseau des bibliothèques de l'Emblavez, portée par les équipes bénévoles ou professionnelles et financée par l’agglomération du Puy-en-Velay.



Les lectures musicales sous l'arbre des bords de Loire

Concert d'ouverture dans l'église : Ewa Miecznikowska, violoncelle et Pascal Roy, pianiste,

suivi de lectures musicales : Gaspard Bardel, Pierre-Jean Balzan, Annick Belliot, Marie-Jeanne Montagne et Jean Tempère.

 

Orgnisées par Chamalières Animations et la bibliothèque de Chamalières.



Accueil d'auteur-Fabienne Cinquin

L'agglomération du Puy et le réseau des bibliothèques de l'Emblavez ont organisé la venue de quatre auteurs dans les écoles et bibliothèques de l'Emblavez.

Judith Chomel : cycle 2 à St Vincent, Malrevers,  et CE/CP à Vorey.

Nadia Coste : cycle 3 à St-Etienne-Lardeyrol et à Rosières.

Fabienne Cinquin : Lavoûte-sur-Loire, Roche-en-Régnier, St-Pierre du Champ et Chamalières.

Julie Colombet : Beaulieu.